En cas d'éclairs, ne vous retrouvez pas chocolat...

Informations diverses et variées

En cas d'éclairs, ne vous retrouvez pas chocolat...

Messagede Patrick » Ven 11 Mar 2016 14:46

A propos de foudre, lorsque des alertes ou des événements orageux sont prévus ou en cours, il est utile de prendre quelques précautions pour éviter la destruction des appareils électriques connectés aux réseaux, notamment les ordinateurs et les télévisions.

Personnellement, lorsqu'un avis d'orage est annoncé, si je dois quitter mon domicile ou mon bureau, non seulement dans le lieu concerné j'éteins tous les appareils multimédias (et n'oubliez pas votre boitier de connexion internet, qui est garanti par votre opérateur, mais s'il tombe en panne, il faudra un temps certain pour en réaliser le remplacement!), mais je débranche physiquement ces appareils du réseau, car il est possible que des surtensions se propagent le long des câblages électriques.

Lorsqu'un événement est en cours, notamment s'il se prolonge dans le temps, il n'est pas toujours possible de cesser l'activité des appareils et d'attendre.
Il y a un premier niveau d'évaluation de la distance qui nous sépare d'un phénomène orageux, fort bien rappelé par le questionnaire mentionné par Pierre.

La foudre génére deux phénomènes physiques : un éclair lumineux et une percussion sonore.
La lumière se déplace à la vitesse de 300.000 kilomètres par seconde, autant dire que la perception d'un éclair est donc instantanée, puisqu'il ne lui suffit que de treize centième de seconde pour faire le tour de notre planète.
Par contre, le son se déplace dans l'atmosphère terrestre beaucoup plus lentement.
Dès que vous percevez un éclair, comptez le nombre de secondes qui s'écoulent. Si vous avez un chronomètre, c'est idéal. Si vous devez vous débrouiller autrement, sachez que la prononciation de 'un nid grec', quelque soit l'oiseau que cela concerne, donne une durée fort équivalente à une seconde (petit truc qui me fut donné jadis, il y a bien bien très longtemps, par un moniteur d'auto-école pour estimer les distances de sécurité entre véhicules en fonction de la vitesse de leur déplacement, cela n'a rien à voir avec notre sujet, mais bon vous savez ce que disent les philosophes, tout est dans tout et tout sert à tout, surtout quand ils jouent à la belote. Trêve de plaisanterie)

Le son se déplaçant à la vitesse de 330 mètres par seconde, tout intervalle de trois secondes qui s'écoule signifie que l'impact orageux est éloigné d'un kilomètre. Trente secondes, dix kilomètres. Et ainsi de suite. D'où la règle du questionnaire indiqué par Pierre: divisez le nombre de secondes entre la lumière et le son par trois, et vous obtenez la distance de l'orage en kilomètres.

Me concernant, j'éteins mes machines, mes appareils et les débranche lorsque l'intervalle son et lumière descend en dessous de la minute. Et surtout ne déclenchez pas alors les mise à jour Windows, caramba !!!! Cela laisse le temps d'éteindre proprement tout le bazar, comme disent nos amis wallons. Et éventuellement de débrancher les câbles électriques, si l'évènement contextuel est sévère.

Enfin, il existe en accès internet plusieurs sites qui retranscrivent les impacts radar de la foudre, en temps réel.
J'ai pour habitude de consulter dans de tels contextes le site
http://www.meteociel.fr/observations-me ... ?region=fr
qui retranscrit l'ensemble des éclairs dans des intervalles que l'on peut définir. L'année dernière, lors d'un épisode de grande ampleur, alors qu'il m'était nécessaire de poursuivre l'activité de mes machines, cela m'a permis de suivre les grandes orientations de la masse orageuse, et je me souviens que celle-ci, contrairement aux prévisions météo, s'était alors dirigée plus à l'est que prévu, ce qui épargna le Bruaysis, et ne m'obligea pas à cesser les protocoles de communications en cours.

Voilà. Si ce genre d'informations peut un jour vous servir, sait-on jamais.

Enfin, petite remarque. Dans un contexte d'orage, les appareils non connectés physiquement aux réseaux électriques ou éthernet ont leurs avantages. Smartphones, tablettes, portables équipés de batteries chargées demeurent ainsi hors de portée des surtensions. Mais si la foudre frappait votre maison ou votre voisinage, ne vous faites pas trop d'illusions, les méfaits en seraient perceptibles, non par influences électriques, mais par effet des forces magnétiques, qui traversent toutes matières, et sont ainsi particulièrement redoutables. Mais infiniment plus rarissimes, heureusement.

Il n'y a point d'ennui, braves gens. Dormez bien !


PS: je profite de l'occasion pour vous indiquer que l'émission du jeudi 10 mars de C dans l'air, sur France 5, a été consacrée aux risques d'inondations sur le territoire, à l'occasion des grandes manoeuvres parisiennes sur le sujet d'une possible crue centennale. Emission que je vous invite à revoir, pendant cinq jours, sur leur site
http://www.france5.fr/emissions/c-dans-l-air
Entre autres sujets débattus, un Colonel des pompiers y exprime avec sérieux que chaque citoyen doit se soucier de sa propre sécurité, ainsi que de celle sa famille, et peut (voire même doit) utiliser pour cela tous les sites Web qui sont issus des études et recommandations d'organismes multiples, qui mentionnent les risques selon les territoires, les précautions à prendre et réserves à constituer pour tenir quelques jours en parfaite autonomie.
Patrick
 
Messages: 110
Inscription: Mar 5 Oct 2010 16:32

Retourner vers Infos Pratiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron